Retour

Grève du Bella Desgagnés : la loi spéciale est adoptée

Québec a adopté vendredi après-midi une loi spéciale pour mettre fin à la grève des officiers de navigation du Bella Desgagnés, qui dessert la Moyenne et la Basse-Côte-Nord.

À l'Assemblée nationale, 95 députés libéraux, péquistes et caquistes ont voté en faveur de l'adoption de la loi tandis que les trois députés de Québec solidaire ont voté contre.

La loi spéciale prévoit la fin de la grève des officiers de navigation et la reprise des services habituels de la desserte maritime. Les employés affiliés au Syndicat des métallos avaient amorcé leur débrayage lundi à 23h59.

« Je sais que la population de la Côte-Nord va respirer un peu mieux, mais c'est sûr que les travailleurs doivent être déçus », dit la porte-parole de Québec Solidaire Françoise David.

Le préfet de la MRC de la Minganie Luc Noël déplore que la situation se soit réglée par l'adoption d'une loi spéciale. Il estime que la Société des traversiers du Québec devrait imposer des conditions plus sévères sur le maintien des services essentiels à la compagnie Relais Nordik.

Recours légaux envisagés

Le Syndicat des métallos évalue toujours les recours légaux possibles dans ce dossier. Ils veulent s'assurer que la loi spéciale adoptée vendredi après-midi respecte leur droit de grève.

Une période de médiation de 120 jours est prévue. Cette période peut toutefois être prolongée de 60 jours à la demande des parties ou du médiateur.

Plus d'articles

Commentaires