Retour

Grève illimitée à l'Hôtel-Motel la Caravelle de Baie-Comeau

Les vingt membres du Syndicat des travailleurs de l'Hôtel-Motel la Caravelle de Baie-Comeau sont en grève illimitée depuis mardi. Les syndiqués, affiliés à la CSN, ont voté à 61 % en faveur d'un arrêt de travail, lors d'une assemblée générale le 16 octobre dernier.

Les syndiqués soutiennent que les relations de travail sont tendues avec le nouveau propriétaire de l'établissement, acheté il y a deux ans par des investisseurs chinois, Yu Bei Yang et Rui Juan Sun. Ils soutiennent avoir demandé une augmentation salariale  de 1 $, qui leur a été refusé.

Les syndiqués, qui ont obtenu leur accréditation le 26 février dernier, déplorent que leur nouvel employeur ne leur parle pas français et qu'il ne tient pas compte des normes du travail.

La présidente du Syndicat des travailleurs de l'Hôtel-Motel la Caravelle, Monique Boulianne, soutient avoir été congédiée le 14 octobre uniquement en raison de son implication dans le syndicat. « Il y en a que ça fait 14 ans qu'ils travaillent ici et n'ont même pas eu d'augmentation, jamais en quatorze ans. Ils ont décidé, vu que la période est moins achalandé, d'engager des gens pour les mettre cadre, pour justement nous enlever notre job », soutient-elle.

D'après les informations de Roxanne Simard 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine