Retour

Grève illimitée en vue à la Société des traversiers

Le nombre de traversées entre Matane et Baie-Comeau sera réduit à un seul aller-retour par jour, quatre jours par semaine, à partir de mardi. Les officiers mécaniciens et de navigation de la Société des traversiers du Québec seront en grève générale illimitée à compter de mardi, à 0 h 1.

Le porte-parole du Syndicat des métallos, Gordon Ringuette, mentionne que l'horaire des liaisons maintenues varie selon les traverses.

« Le cas de Tadoussac, grosso modo, du lundi au vendredi, il va y avoir 26 aller-retour et la fin de semaine, samedi, dimanche, il va y en avoir 24 », illustre-t-il.

La Commission des relations de travail sur les services essentiels a tranché sur le nombre et la fréquence des traversées entre Matane et Baie-Comeau, et Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

La Société des traversiers du Québec et le syndicat semblent loin d'une entente concernant la convention collective des travailleurs, croit Gordon Ringuette.

« On a eu une offre globale, une pseudo offre globale et finale où on n'a même pas d'échelle salariale, de durée de convention collective. Nos droits parentaux, on ne sait pas ce que ça va être, notre régime de retraite non plus. On n'a même pas de chiffre là-dedans », précise-t-il.

Le syndicat affirme être disponible pour reprendre les négociations au cours des prochains jours. Le porte-parole du Syndicat des métallos nourrit peu d'espoir quant à la conclusion d'une entente rapide.

« L'employeur ne fait aucun effort. Il va falloir que le Conseil du Trésor coopère. Nous, on est assujetti à la politique salariale gouvernementale alors, essentiellement, on se bat contre l'austérité libérale à l'heure actuelle. »

Le Syndicat des métallos représente 150 officiers au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine