Retour

Guy Gallant reconnait que sa démarche dans le dossier du train était maladroite

Le président de la Table des préfets des MRC de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Guy Gallant, tente de calmer le jeu dans le dossier du train après la sortie des deux députés gaspésiens.

Jeudi, les députés de Bonaventure et de Gaspé, Sylvain Roy et Gaétan Lelièvre, se sont dits scandalisés d'un document envoyé par courriel, par la présidence de la Table, qui demandait aux députés de ne faire aucune sortie ou intervention publique dans le dossier du train pendant les deux prochaines semaines.

Les députés péquistes ont associé cette demande à une démarche politique. Ils ont rappelé que M. Gallant compte se présenter pour le Parti libéral dans Bonaventure aux prochaines élections provinciales. Les élus affirmaient qu’il priorisait ainsi sa formation politique au détriment des intérêts de la Gaspésie.

De son côté, Guy Gallant reconnait que sa démarche a été maladroite et assure que ce n’était pas son intention de museler les députés.

Il explique qu’une résolution avait été adoptée pour demander aux membres de la Table des préfets de laisser leurs porte-paroles discuter directement avec le gouvernement plutôt que par l’entremise des médias.

Cette demande a aussi été adressée aux députés. « On demandait à nos deux représentants de faire pareil si c’était possible, mais on ne voulait pas leur fournir un agenda ou leur donner, peu importe, des obligations. […] pour qu’on puisse finalement réussir à régler le dossier qui est, comme je le disais, un sujet sensible », explique Guy Gallant.

Il dit avoir tenté de s’expliquer avec MM. Roy et Lelièvre.

Une annonce importante concernant le chemin de fer doit avoir lieu par ailleurs le 6 mai.

Selon les informations de Bruno Lelièvre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine