À Cap-au-Renard, près de Sainte-Anne-des-Monts, un groupe d'une dizaine de personnes vit en quasi-autonomie sur une immense terre de 50 hectares. L'éco-hameau est en voie de se transformer en véritable coopérative d'habitation, nommée Hameau 18.

Dans l'atelier de l'éco-hameau, Guillaume Gauffre travaille lentement, mais sûrement, à son projet de maison en paille.

« On travaille là-dessus, à faire une maison avec des matériaux qu'on pioche à droite, à gauche, explique-t-il. Le bois vient des lots qui sont environnants ou de l'artisan qui scie du bois à Tourelle juste à côté. On est allé chercher de la paille chez un producteur dans le Bas-Saint-Laurent. On essaie d'utiliser des matériaux naturels. »

Tous les bâtiments détenus en co-propriété seront transférés à la future coopérative d'habitation.

Le groupe s'approvisionne au jardin communautaire. L'idée derrière Hameau 18 est de miser sur la force du collectif et l'envie de vivre autrement.

La coopérative d'habitation devrait être constituée à l'automne. D'ici là, les membres cherchent du financement privé à un plus faible taux que celui offert par les institutions financières.

D'après le reportage de Lisa-Marie Bélanger

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Les 10 poisons les plus puissants





Rabais de la semaine