Retour

Hausse marquée des cas de coqueluche sur la Côte-Nord

Depuis décembre, 26 cas de coqueluche ont été diagnostiqués dans la région tandis que la moyenne est de quatre cas par année.

Un texte de Vincent Larin

Les secteurs de la Manicouagan et de Port-Cartier sont les plus concernés. La maladie, qui se caractérise par une toux bien particulière, touche surtout les jeunes de moins de 16 ans et peut être très grave pour les bébés de moins d'un an.

La situation est suivie de près, indique la médecin-conseil en maladies infectieuses à la Direction de la santé publique de la Côte-Nord, Claudette Viens. Elle invite la population à s'assurer que son carnet de vaccination est à jour pour éviter la contagion.

La vaccination est particulièrement importante pour les parents de jeunes nourrissons

Claudette Viens, médecin-conseil en maladies infectieuses à la Direction de la santé publique de la Côte-Nord

« Si jamais on a la coqueluche même si on a été vacciné, on va avoir une réduction de l’intensité des symptômes », explique-t-elle, en soulignant qu'il est important de consulter dès l'apparition des premiers symptômes.

Les résidents de la Côte-Nord atteints de la coqueluche n'ont pas connu de graves complications. Toutefois, certains des patients, qui n'avaient pas été vaccinés, ont eu des symptômes plus sévères.

Avec les informations de Katy Larouche

Plus d'articles