Retour

Hermel Lavoie, l'homme derrière la traversée de Mylène Paquette, est mort

Celui qui a donné son nom à l'embarcation de la rameuse océanique Mylene Paquette, Hermel Lavoie, est décédé lundi, la veille de ses 79 ans.

Un texte de Ariane Perron-LangloisTwitterCourriel

Le citoyen de Rimouski a combattu un cancer du pancréas pendant plus d'un an.

Hermel Lavoie était bien connu dans le milieu maritime rimouskois. Dans les années 1970, il a pris part à de nombreuses compétitions de régates un peu partout au Québec avant de s'engager au sein de la garde côtière auxiliaire et au conseil d'administration de la marina de Rimouski. Il a aussi fondé une entreprise d'excursions sur le fleuve.

Louis Arsenault, un ami d'Hermel Lavoie depuis les années 1950, se souvient d'un homme minutieux. « Dans la mécanique, la navigation, le maniement des bateaux et les opérations de recherche et sauvetage, c'est un homme qui ne laissait rien au hasard », se souvient-t-il.

Un hommage de Mylène Paquette

Dans son livre qui raconte sa traversée de l'Atlantique à la rame, Mylene Paquette explique que Monsieur Lavoie a été un pilier dans la réalisation de ce projet. Il a non seulement aménagé l'embarcation, baptisée « Hermel », mais il a accompagné l'aventurière quotidiennement par téléphone satellite lors des 129 journées qu'ont duré sa traversée.

Sur sa page Facebook, Mylène Paquette a rendu hommage à celui qu'elle décrit comme son meilleur ami.

Hermel Lavoie laisse dans le deuil sa conjointe Louise, ses deux enfants Claire et Jean-Pierre, ainsi que de nombreux amis.

Ses funérailles auront lieu vendredi le 18 mars à 14 heures à l'Église Saint-Pie-X de Rimouski.

Plus d'articles

Commentaires