Retour

Hôpital de Mont-Joli : des gardiens de sécurité seulement la nuit

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a décidé qu'il n'y aurait plus de gardiens de sécurité le jour et le soir à l'hôpital de Mont-Joli. Le service sera toutefois assuré la nuit.

La décision a été prise en raison des compressions budgétaires imposées à l'organisme par le gouvernement. Le responsable du dossier au CISSS, Luc Adam, mentionne que c'est dorénavant l'ensemble des employés qui devront assumer la sécurité des lieux. Pour lui, c'est une question de répartition de tâches.

« Il faut voir que la sécurité, c'est l'affaire de tous. Ce n'est pas seulement l'affaire d'un gardien de sécurité. On est en mesure de mettre en place un mode de fonctionnement pour que tout le personnel qui travaille à Mont-Joli soit impliqué au niveau de la sécurité. En n'ayant pas d'agent de sécurité, c'est l'ensemble du personnel qui prendra cela en charge », explique M. Adam.

Luc Adam assure que certains employés de l'hôpital sont déjà formés pour savoir comment se comporter si un patient devient turbulent, ce que l'on appelle un « code blanc » dans le jargon sécuritaire. La formation se nomme Oméga. D'autres employés recevront aussi cette formation prochainement.

Compression contre optimisation

La mesure permettra d'économiser 96 000 $. Par contre, l'argent économisé ne sera pas investi ailleurs. M. Adam ne parle pas de coupes ou de compressions, mais bien d'optimisation. Il explique que ce terme est utilisé dans le réseau de la santé quand on s'assure de faire la même chose, sinon plus, avec moins de moyens.

On ne parle pas de perte d'emplois, mais trois personnes devront être réaffectées. C'est la firme Garda qui assurait la surveillance de jour et de soir à l'hôpital de Mont-Joli.

L'hôpital de Mont-Joli est le seul visé par cette procédure. Le CSSS indique qu'il n'y a pas de service de gardien de sécurité dans des les hôpitaux de La Pocatière et de Notre-Dame-du-Lac, où le volume d'activité est plus important qu'à Mont-Joli.

D'après les informations de Léa Beauchesne

Plus d'articles

Commentaires