Retour

Hydro-Québec assure la sécurité de ses installations avec moins d’employés et plus de technologie

Depuis 2011, Hydro-Québec a réduit de 20% le nombre d'employés affectés à la sécurité de ses installations. La société d'État assure que les actes de vandalisme ont diminué de près de la moitié à ses installations.

Un texte d'Alix-Anne Turcotti

Le porte-parole d'Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty, explique que malgré les abolitions de postes la Société d'État a continué à investir en sécurité, en misant sur les nouvelles technologies.

Le nombre d'employés au sein du corps policier d'Hydro-Québec est passé de 440 en 2011 à 348 en 2015, selon la société d'État.

 « Certains employés ont pu bénéficier d'un départ à la retraire. Il y a une réorganisation des effectifs, mais c'est sûr que pour certains employés ça a eu comme conséquence une perte d'emplois », explique Louis-Olivier Batty. 

La société d'État se réjouit des bons résultats obtenus en matière de sécurité.

« Il y a des technologies en télésurveillance qui nous permettent d'être plus efficaces dans nos manières de faire, on a également développé des partenariats avec des services de police », précise Louis-Olivier Batty.

Selon le porte-parole, dans les dernières années, Hydro-Québec a investi 150 millions de dollars en matière de sécurité. 

Plus d'articles