Retour

Hydro-Québec met un frein à la construction de Romaine-4

Hydro-Québec met un frein aux travaux de construction de Romaine-4, la dernière centrale du complexe hydroélectrique de la Romaine, sur la Côte-Nord. Une centaine de travailleurs ont été renvoyés à la maison, parce que la société d'État a constaté des problèmes dans la composition du sol, ce qui complique les travaux.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Pendant cette suspension, Hydro-Québec veut mener une revue des travaux à effectuer pour planifier efficacement la suite du projet. Pour l'instant, l'échéancier n'est pas revu. La centrale doit être mise en service en 2020. On ne parle pas de dépassement de coûts.

« Les travaux d'excavation et les études réalisés au cours des dernières semaines, du côté droit d'où va se trouver la future centrale de Romaine-4, ont révélé des conditions de terrain différentes de ce qui avait été prévu », explique le porte-parole d'Hydro-Québec, Mathieu Rouy.

Des travailleurs sont toujours au chantier de Romaine-4 pour réaliser des travaux en lien avec le barrage, le bassin de sédimentation et la construction de routes, notamment.

Romaine-3 en construction

Le chantier n'est pas complètement arrêté. Les employés retirés font partie des quelque 1000 travailleurs actifs sur les chantiers de Romaine-3 et de Romaine-4. La grande majorité d'entre eux travaillent autour de la troisième centrale, qui sera mise en service cette année. Les deux premières centrales du complexe sont déjà en service.

Romaine-4 sera la centrale la moins puissante du complexe hydroélectrique de la Romaine. Hydro-Québec assure qu'elle entend compléter le projet et qu'il n'est pas question d'abandonner la construction de cette centrale.

Accidents mortels

Il n'y aurait pas de lien direct entre la suspension des travaux et les quatre accidents mortels survenus au chantier de la Romaine depuis le lancement des travaux en 2009.

Le dernier accident mortel est survenu en décembre sur le chantier de Romaine-4. C'est un mur de roche qui s'est écrasé sur le travailleur qui se trouvait dans une grue mécanique.

L'accident se serait produit à deux kilomètres de l'endroit où sont présentement réalisés les travaux d'excavation de la future centrale.

Les représentants syndicaux des travailleurs retirés du chantier n'ont pas voulu commenter pour l'instant. Ils attendent toujours des explications de la part d'Hydro-Québec en ce qui concerne les raisons de la suspension des travaux.

La FTQ-Construction rappelle toutefois qu'elle réclame toujours une commission d'enquête publique sur les lacunes en matière de santé et de sécurité du travail sur les chantiers d'Hydro-Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine