Retour

Hydro-Québec tarde à appuyer les énergies renouvelables aux Îles-de-la-Madeleine

Hydro-Québec ferme la porte, du moins pour le moment, à une aide financière aux abonnés madelinots qui veulent se doter de panneaux solaires pour diminuer leur empreinte écologique.

Un texte de Brigitte Dubé

Pourtant, allègue l'Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale, la société d'État accorde une aide financière à ceux qui veulent installer une fournaise au mazout ou au propane pour alléger la production de sa centrale thermique. Celle-ci fonctionne au mazout.

L'organisme a interpellé Hydro-Québec pour demander que cette aide soit étendue aux énergies renouvelables. Il a reçu une réponse négative.

« Les modalités tarifaires de cette option visent à faciliter l'autoproduction par la clientèle et s'appuient sur la prémisse que l'autoproductrion sert avant tout à combler, en totalité ou en partie, les besoins du client et non à acquérir de nouveaux approvisionnements par le distributeur », peut-on lire dans la lettre envoyée par la société d'État.


Marianne Papillon, porte-parole de l'Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale, juge cette réponse insatisfaisante.

Marianne Papillon soutient que le lobbying favorisant les énergies fossiles est très puissant.

« Il y a beaucoup d'argent à faire avec le propane et le mazout. Il faut remplir tous les mois, mais il n'y en a pas avec les éoliennes et les panneaux solaires. La pression vient du milieu des affaires », avance-t-elle.

Selon Hydro-Québec, cette conversion s'initiera graduellement au cours des cinq prochaines années.

Dans sa démarche, l'Association avait l'appui du député des Îles, Germain Chevarie et de la Municipalité.

L'Association madelinienne compte revenir à la charge.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine