Retour

Impasse entre Ciment McInnis et huit propriétaires résidentiels

Huit propriétaires résidentiels de Port-Daniel-Gascons envisagent de poursuivre Ciment McInnis. Ils estiment que l'entreprise a agi de mauvaise foi concernant le rachat de leurs maisons qui se trouvent à proximité de la future cimenterie.

En 2013, Ciment McInnis a déposé une offre d'achat pour neuf propriétés le long de la route 132. Un seul propriétaire a accepté l'offre, tandis que les huit autres l'ont refusée. Ce n'est que deux ans plus tard, en décembre 2015, que les propriétaires des maisons ont appris que Ciment McInnis n'avait plus l'intention d'acheter leur propriété.

Sheila Grant-McInnis et son conjoint sont toutefois demeurés convaincus durant cette période que Ciment McInnis souhaitait toujours acheter leur propriété. Le couple a, dans cet esprit, liquidé sa compagnie de déneigement. « Le 21 décembre 2015, raconte Mme Grant-McInnis, j'ai demandé un montant de compensation. Je n'ai eu aucune nouvelle, malgré la lettre que j'ai envoyée par courrier recommandé. J'ai appelé deux fois au bureau chef et je n'ai eu aucune réponse. J'aurais aimé avoir au moins une discussion avec eux, étant donné que nous, on a fait notre part. »

Les propriétaires déplorent que Ciment McInnis n'ait pas voulu négocier une nouvelle entente.

Le contenu des offres d'achat déposées par Ciment McInnis ne peut pas être dévoilé en raison d'ententes de confidentialité.

Toutefois, la direction de Ciment McInnis soutient qu'en moyenne les offres représentaient le double de la valeur marchande des propriétés visées. Certains propriétaires auraient toutefois demandé jusqu'à 10 fois la valeur de leur maison, selon l'entreprise.

La direction de la cimenterie a choisi de mettre en place des mesures pour atténuer le bruit afin de ne pas devoir racheter les maisons.

Plus d'articles