Retour

Importante rencontre pour l'avenir du caribou au musée Shaputuan

Un sommet sur la gestion de la chasse au caribou se tient au musée Shaputuan à Sept-Îles jeudi et vendredi.

L'objectif du sommet est d'abord de présenter aux chefs et aux chasseurs de la région le plan d'action qui a été signé par 7 nations autochtones le 17 octobre dernier. Le plan vise la préservation et la gestion des populations de caribous.

Les organisateurs du sommet souhaitent identifier des actions concrètes à poser pour permettre aux communautés de s'adapter aux fluctuations des populations de Caribou.

Les différentes nations autochtones l'ont observé, les populations de caribous sont en déclin dans la région. Par exemple, le troupeau de la rivière George est passé de 800 000 individus dans les années 1990 à moins de 10 000 têtes.

« On prend notre responsabilité afin de mieux contrôler la chasse, le déclin aussi, il y a un déclin important du Caribou », insiste Rodrigue Wapistan.

Selon la propriétaire d'une pourvoirie de Schefferville, Marie-Marthe Gabriel, qui assiste au sommet, le caribou occupe une place très importante dans la culture autochtone.

« Quand un Indien tue un caribou, il ne reste plus rien, souligne Marie-Marthe Gabriel. On mange tout, presque tout. La peau de caribou, on fait des mocassins, les raquettes et tout ça. C’est très important pour nous. »

Les organisateurs du sommet ont l'intention de présenter le document au gouvernement en février pour le sensibiliser à la situation et aux demandes des groupes autochtones.

Leur but est d'établir des manières de faire qui permettront une chasse autochtone traditionnelle et une exploitation responsable du caribou.

Un échéancier des actions devrait également être présenté.

D'après les informations de Laurence Royer

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine