Retour

Impossible de construire le Québec sans les Premières Nations, dit Duceppe

Il est impossible de construire le Québec sans les Premières Nations, a affirmé mercredi le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, qui fait campagne sur la Côte-Nord.

« Il faut faire en sorte que les Autochtones puissent prendre en main leur propre autonomie administrative, que ce soit l'éducation, la justice ou le Code civil », a déclaré le chef bloquiste sur les ondes de Radio-Canada.

Gilles Duceppe cite notamment l'entente de la « paix des braves », signée en 2002 avec les Cris, comme un exemple à suivre en matière d'autonomie gouvernementale.

S'il est élu, le candidat dans la circonscription de Laurier-Sainte-Marie s'engage par ailleurs à réclamer la tenue d'une enquête sur les femmes autochtones disparues ou assassinées. Il accuse les conservateurs de « fermer les yeux » sur la question.

Deuxième et troisième transformation de ressources

Par ailleurs, le chef bloquiste soutient que la Côte-Nord doit pouvoir effectuer davantage de deuxième et de troisième transformations de matières premières.

Il déplore notamment que les ressources naturelles soient expédiées majoritairement à l'extérieur à l'état brut.

« On envoie nos richesses à l'extérieur. Elles sont transformées là-bas puis on rachète des produits finis par la suite », dit-il.

Avec une deuxième et troisième transformation, la région serait moins tributaire de l'humeur économique des grands acheteurs, croit M. Duceppe.

Plus d'articles

Commentaires