Retour

Inauguration des nouveaux locaux du Centre de pédiatrie sociale de la Haute-Gaspésie

Une trentaine de personnes ont participé samedi à l'inauguration des nouveaux locaux du Centre de pédiatrie sociale de la Haute-Gaspésie, à Cap-Chat. L'organisme connaît un second souffle grâce au financement accordé par le gouvernement du Québec à la Fondation du Dr Julien, l'an dernier.

Fondé en 2012, il fait partie de la vingtaine de centres de pédiatrie sociale du Québec qui adhèrent à la philosophie du Dr Julien en matière de pédiatrie en communauté.

L'objectif en pédiatrie sociale, c'est d'offrir des soins de santé communautaire et des services sociaux d'une façon globale. Le suivi c'est une question de long terme. Dr Julien dit toujours qu'on suit les enfants sur leur trajectoire de vie.

Guillaume Loiselle Boudreau, coordonnateur

Le Centre accompagne une cinquantaine d'enfants et adolescents âgés de 3 à 17 ans qui éprouvent des difficultés ou sont en situation de vulnérabilité. Il offre des services médicaux, sociaux et juridiques à ceux-ci et à leur famille, dans une approche de santé globale.

C'est une approche qui mise sur les forces, les compétences, au lieu de regarder seulement ce qui ne va pas bien.

Marie-Josée Lemieux, travailleuse sociale

« On reçoit des demandes, on regarde si on est la bonne ressource pour leur venir en aide. On fait une première rencontre, ensuite c'est la rencontre clinique conjointement avec le médecin. On rencontre la famille, l'enfant, et s'il y a d'autres personnes significatives auprès de l'enfant, et on se fixe un plan d'action pour que l'enfant puisse améliorer ses difficultés », explique Marie-Josée Lemieux.

L'équipe est présentement formée d'un coordonnateur, d'une travailleuse sociale et d'un médecin, le Dr Guillaume Hardy, qui est dégagé une demi-journée par semaine par le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie.

L'organisme peut aussi compter sur le travail d'une trentaine de bénévoles et divers partenariats.

« Nous ne voulons pas dédoubler ce qui se fait déjà, mais travailler avec les partenaires pour améliorer le corridor de services », indique le coordonnateur Guillaume Loiselle-Boudreau

Projets à venir

Le Centre de pédiatrie sociale de la Haute-Gaspésie reçoit une aide financière au fonctionnement de 50 000 $ par année du gouvernement du Québec. Le reste du financement est assuré par des collectes de fonds tel la guignolée, des dons corporatifs ou privés, et le financement par projet.

Le Centre entend embaucher sous peu des éducateurs spécialisés, animateurs et un art-thérapeute afin d'offrira à nouveau des activités sportives et de plein air, et développer des activités artistiques et culturelle avec le projet de Garage à images.

Les nouveaux locaux de l'organisme sont situés au 54, rue Notre-Dame, à Cap-Chat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine