Retour

Incendie à Trois-Pistoles : la majorité des évacués de retour chez eux

La majorité des 75 personnes qui ont été évacuées à Trois-Pistoles en raison d'un incendie majeur dans les locaux de l'entreprise Go Usinage peuvent maintenant rentrer chez elles.

Une trentaine de résidences de la rue Notre-Dame et de la rue Martin avaient été évacuées par mesure préventive, parce que la présence de produits chimiques à l'intérieur de l'usine faisait craindre des explosions. De plus, la fumée pouvait être toxique. Tous les évacués, sauf deux personnes, ont reçu le feu vert vers 16 h pour réintégrer leur domicile.

Le feu aurait pris naissance vers 10 h, jeudi matin. Trois employés se trouvaient alors sur les lieux, mais personne n'a été blessé. Quelque 45 pompiers ont été appelés pour combattre les flammes. 

Les résidents évacués ont été accueillis à l'hôtel de ville de Trois-Pistoles.

L'électricité a été coupée dans le secteur par mesure préventive. L'école primaire, qui accueille 125 élèves, est fermée pour la journée.

En début d'après-midi, l'ampleur du feu avait grandement diminué. Plus tôt dans la journée, la colonne de fumée pouvait être vue jusqu'à Saint-Simon.

Go Usinage est une entreprise qui se spécialise en soudure, usinage, fabrication et réparation de pièces.

Urgence-Environnement sur les lieux

Deux intervenants d'Urgence-Environnement se sont rendus sur les lieux de l'incendie, en après-midi, pour s'assurer qu'il n'y ait pas de déversement d'hydrocarbures dans les égoûts. Cette équipe s'est rendue sur place à la demande de la sécurité civile et de la municipalité de Trois-Pistoles.

Toutefois, le directeur régional pour le Bas-Saint-Laurent au ministère de l'Environnement, Jules Boulanger, confirme que l'équipe n'a pas trouvé de traces d'hydrocarbures dans l'eau. « C'est sûr que les eaux d'extinction sont chargées en matières particulières, explique-t-il. Il va y avoir un peu de suie, peut-être, donc il peut y avoir une impression d'hydrocarbures, mais on a pas vu de traces d'hydrocarbures. »

Par ailleurs, Jules Boulanger souligne que le travail des pompiers a contribué à éviter un déversement, parce que ceux-ci ont installé des boudins absorbants autour des entrées d'égoûts pour capter les hydrocarbures.

D'après les informations de Julie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine