Retour

Infrastructures : Éric Forest veut l'argent le plus rapidement possible

Le maire de Rimouski, Éric Forest, s'impatiente et souhaite qu'à défaut d'entente avec le Québec pour l'utilisation des sommes résiduelles du programme d'infrastructures, Ottawa injecte directement l'argent, soit 1,6 milliard de dollars dans le Fonds de la taxe sur l'essence.

Éric Forest a fait cette suggestion au ministre des Finances Bill Morneau lors des assises annuelles de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) la semaine dernière.

« Le ministre était, je dirais un petit peu inconfortable suite à cette suggestion-là, mais il faut que cet argent-là qui traîne dans les coffres du fédéral, il faut qu'on soit capable de l'investir le plus rapidement possible », plaide le maire rimouskois.

Éric Forest s'attendait d'ailleurs à ce que le ministre Morneau profite de son passage à l'UMQ pour annoncer la signature de l'entente Chantier Canada-Québec pour les infrastructures. Malheureusement, ça n'a pas été le cas.

Éric Forest, récemment élu au comité exécutif de l'UMQ, veut faire du financement des infrastructures son cheval de bataille.  

La ville de Rimouski souhaite profiter de ce programme pour se doter d'un complexe sportif comportant deux glaces et une piscine, un projet de 38 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires