Retour

Innu Nikamu: promouvoir la relève malgré les défis financiers

L'organisation du Festival Innu Nikami relève tous les défis. Elle arrive à boucler son budget année après année malgré un contexte économique difficile, de même qu'à élargir son public tout en faisant place à la relève musicale.

Pour cette 31e édition du festival, plusieurs artistes autochtones se produiront en spectacle à Maliotenam jusqu'à dimanche, dont Florent Vollant, Elisapie Isaac et A Tribe Called Red.

Le Festival Innu Nikamu souhaite promouvoir les échanges entre Autochtones et non-Autochtones par la culture innue, mais il cherche aussi à élargir son public en offrant, par exemple, un spectacle de Vincent Vallières vendredi soir.

Chaque année, des têtes d'affiche permettent d'attirer des spectateurs, mais il y a toujours de la place pour de jeunes chanteurs et de jeunes groupes.

Vendredi soir, de jeunes artistes innus vont précéder sur scène le groupe folk Bears of legend. Parmi eux, Tshishapeu Vachon, qui fait de la musique folk rock et qui a très très hâte de monter sur scène.

Défis financiers

Le festival n'est pas épargné par la crise économique qui touche présentement la Côte-Nord.

Son avenir n'est pas remis en question pour le moment, mais les organisateurs espèrent chaque année que le public sera au rendez-vous pour assurer la survie du festival.

Malgré la météo qui n'est pas très clémente cette année, les organisateurs espèrent que le public sera au rendez-vous. Le Festival Innu Nikamu se poursuit toute la fin de semaine à Maliotenam, près de Sept-Îles.

Plus d'articles

Commentaires