Retour

Inondation sur la route 132 : le maire veut des explications

D'après le maire de Ristigouche-Partie-Sud-Est, François Boulay, ce n'est pas la première fois qu'une inondation comme celle de la semaine dernière se produit. Il se demande qu'est-ce qui a été fait pour ne plus que ça se reproduise.

Un texte de Jean-François Deschênes

Dimanche, le maire s'est rendu au lac Nichol pour confirmer et documenter l'écluse de castor qui a cédé et qui a causé une inondation importante dans la nuit de jeudi à vendredi.

Il qualifie d'« impressionnant » le barrage de castor qu'il a vu. Il estime la hauteur à près de 1,8 mètre (6 pieds) et le lac « devait couvrir 7 à 8 acres de surface ».

Une situation semblable se serait produite en juin 1998, dit-il. Un barrage de castor a été construit et il a cédé causant une inondation importante comme celle de la fin de la semaine dernière. Il se demande pourquoi rien n'a été fait pour régler ce problème, une fois pour toutes.

« La municipalité avait eu des échanges avec certains représentants du ministère pour justement tenter de trouver, d'entreprendre, d'agir et d'empêcher que l'événement se reproduise. Peine est de constater que ça ne s'est pas réalisé. »

Car pour lui, une inondation de cette ampleur aurait pu être tragique.

Route ouverte

La route 132 a été fermée quelques heures à cause de l'inondation dans le secteur de Ristigouche-Partie-Sud-Est dans la nuit de jeudi à vendredi. Un automobiliste qui circulait sur la route est entré en collision avec deux voitures qui étaient stationnées, mais qui avaient été entraînées par la vague. Il n'y a eu aucun blessé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine