Retour

Intimidation à l'hôpital des Îles-de-la-Madeleine

Durant la période de questions à l'Assemblée nationale, le ministre Barrette a été interpellé à propos de la crise au Centre de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles. Il a répondu qu'il s'agit de cas d'intimidations entre médecins, sans donner plus de détail.

Les sources de Radio-Canada mentionnent un climat tendu dans l’établissement et une atmosphère tellement malsaine que des médecins refuseraient d’y travailler.

Le ministre veut régler la situation avant l’été parce que durant la saison touristique, jusqu'à 60 mille touristes visitent l'archipel.

Gaétan Barrette a reconnu que l'hôpital des Îles est aux prises avec un problème de coordination entre médecins spécialistes, médecins de famille et l'administration, ce qui a des conséquences sur l'accès aux soins. Toutefois, il assure que tout est mis en œuvre pour corriger la situation.

La direction du CISSS a publié un communiqué, dans lequel elle confirme qu'une visite de différentes instances a lieu sur son territoire cette semaine.

Toutefois, l'organisation affirme que cette visite a été effectuée à sa demande, en lien avec la situation exceptionnelle qui a cours actuellement dans l'organisation des soins et des services de santé sur son territoire.

La CISSS ajoute qu'il prendra connaissance d'un rapport préléminaire présenté par le goupe de visiteurs, soit le ministère de la Santé, le Collège des médecins et des fédérations médicales, Le rapport final sera rendu public plus tard.

Enquête indépendante

Face à la situation, l’opposition officielle a demandé une enquête indépendante au ministre Barrette.

Le chef péquiste Jean-François Lisée, estime que ce n'est pas au CISSS ou aux associations de médecins de trouver la solution à leur problème, mais à une entité indépendante. La santé des Madelinots est en jeu, dit-il.

Réaction du maire des Îles

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, demande à ce que les différentes instances, incluant la direction du CISSS, s’engagent à résoudre le problème, et ce, le plus rapidement possible.

Étant en région éloignée, les citoyens doivent déjà composer avec un manque de services spécialisés aux Îles, affirme le maire des Îles. Il est donc impératif que les différents intervenants redressent la situation et créent des canaux de communication efficaces, explique-t-il.

Rencontres extraordinaires

Depuis mercredi, il y a des rencontres entre le ministère de la Santé, la Fédération des médecins spécialistes, la Fédération des médecins omnipraticiens, l'Association des anesthésiologistes et le Centre intégré de santé et de services sociaux des Îles pour tenter de trouver des solutions aux problèmes. Des sources de Radio-Canada ont qualifié le climat de travail de « toxique » à l'hôpital des Îles.

La crise perdure depuis longtemps, selon l’avocat spécialiste du droit de la santé, Jean-Pierre Ménard. Selon lui, le taux de roulement des médecins spécialistes est beaucoup plus grand aux îles que dans les autres régions éloignées du Québec.

La liste des besoins en spécialiste est longue sur l’archipel.

Plus d'articles

Commentaires