Retour

Investissement de 2 millions de dollars pour le Parc national du Bic

Québec investit 2 millions de dollars au parc national du Bic pour revitaliser le pôle du Tombolo où était situé l'ancien camp Cap-à-l'Orignal jusqu'à sa fermeture en 2013.

L'argent servira à aménager environ 75 emplacements de camping.

La directrice du Parc national du Bic, Myriam Lavallée, explique qu'après la fermeture du camp de vacances, la Sépaq a dû trouver une nouvelle vocation pour le secteur

« La revitalisation va positionner le parc comme une destination touristique au lieu d'un endroit de passage vers une autre destination », affirme Myriam Lavallée

« On veut que ce soit une destination complémentaire en passant au parc national du Lac-Témiscouata c'est le genre de produit que les gens recherchent. Il y a une clientèle bien sur québécoise, mais ontarienne et particulièrement européenne », ajoute le ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour.

Revitaliser certains vieux bâtiments

Une vingtaine de bâtiments ne sont plus utilisés depuis la fermeture du camp de vacances, seuls quelques-uns seront conservés.

« Il faut donner un usage à chacun de ces bâtiments. Il y en a qui vont rester par exemple on pense à la chapelle. On va garder un aspect historique sans nécessairement garder la chapelle », évalue Martin Soucy, vice-président exploitation à la Sépaq.

Augmenter l'achalandage

Le Parc a enregistré 163 000 visites l'an dernier. Martin Soucy estime qu'avec 75 sites de camping supplémentaires, 20 000 personnes de plus devraient visiter le parc chaque année.

L'annonce s'inscrit dans le cadre de la Stratégie maritime où Québec investira 21,6 M$ pour valoriser certains attraits du fleuve qui font partie des établissements de la Sépaq.

Plus d'articles

Commentaires