Retour

Investissements en régions : le ministre Leitao précise ses intentions

Le ministre des Finances Carlos Leitao a assuré jeudi que sa mise à jour économique tiendra compte des régions hors de Montréal et Québec, notamment en matière de développement touristique et d'infrastructures. 

Un texte de Joane Bérubé

Le ministre a annoncé cette semaine son intention de réinvestir 100 millions de dollars par année pendant quatre ans dans le développement économique des régions du Québec, mais ce montant inclut aussi Québec et Montréal.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, craignait mercredi que la part du lion soit versée aux deux plus grandes villes du Québec.

Le ministre Leitao s'en défend et rappelle l'importance du développement économique des régions pour son gouvernement, notamment en ce qui a trait à l'occupation du territoire.

Il fait valoir que ces investissements supplémentaires ne sont qu'un premier pas. « Ce n'est pas un budget, précise-t-il, c'est une mise à jour puisque nous avions une marge de manœuvre. » Il ajoute que de ce 100 millions, une somme destinée au développement touristique sera exclusivement réservée aux régions hors Montréal.

La somme servira, explique le ministre, à soutenir les petits festivals ou événements des régions.

« Il fallait recentrer ces activités, le plan d'action sera annoncé prochainement par ma collègue », ajoute le ministre, sans préciser quel sera le montant investi dans ce nouveau programme.

Argent pour les infrastructures

Carlos Leitao fait aussi valoir que Québec investira un autre montant de 400 millions de dollars additionnels à partir de 2017-2018 pour des dépenses en infrastructures dans les régions excluant Montréal et Québec. Cet argent servira à améliorer les infrastructures locales et sportives.

Le ministre estime que son gouvernement n'a pas appliqué de compressions aux services publics, mais a imposé un ralentissement des dépenses compte tenu d'un déficit appréhendé de 7 milliards de dollars. « Les dépenses de programme ont continué d'augmenter, mais nous avons donné ce coup de barre qui était nécessaire », martèle-t-il. 

Ce dernier promet que les Gaspésiens ne seront pas déçus par les réinvestissements que promet son gouvernement. « Vous allez être assez rassurés quand vous verrez comment nous allons décliner ces annonces », a-t-il lancé. 

Plus d'articles