Retour

Investissements routiers : Jean D'Amour précise les intentions de Québec

Le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, a dévoilé aujourd'hui les détails des travaux de 188,1 millions de dollars qui seront effectués au cours des deux prochaines années sur les routes de la région.

Selon le ministre, l'ensemble de ces travaux générera de l'emploi pour 1168 travailleurs sur 145 chantiers.

Le plus important de ces chantiers sera sans nul doute celui de la phase 3 du prolongement de l'autoroute 85 qui monopolisera 34,6 millions de dollars.

Québec investira aussi dans des travaux de voies de virage sur la route 132 à Notre-Dame-des-Neiges dans le secteur de la fromagerie ainsi qu'à Trois-Pistoles à l'est de l'intersection avec la route 293.

Trois personnes d'une même famille ont perdu la vie en octobre dernier, dans ce secteur. Québec consacrera 1,5 million de dollars pour améliorer la sécurité de la route à ces deux endroits.

La reconstruction d'un pont sur la route Noire à Saint-André est aussi dans les cartons du ministère des Transports.

L'autoroute 20 : pas d'argent mais des discussions

Jean D'Amour relance aussi le projet d'achever le tronçon d'une cinquantaine de kilomètres entre Trois-Pistoles et Rimouski.  Le ministre n'avance toutefois aucun montant pour des travaux.

Dans les prochains mois, il y aura des discussions entre toutes les municipalités concernées et le ministère des Transports afin d'établir un consensus sur le tracé.

Le nœud du prolongement de cette portion d'autoroute reste tout de même le pont qui enjambe la rivière Trois-Pistoles. La construction de ce pont pourrait en effet coûter entre 150 et 175 millions de dollars.

La Chambre de commerce et de l'industrie de Rimouski-Neigette demande par ailleurs que le projet de prolongement soit réinscrit dans le Plan québécois des infrastructures. Le projet avait été retiré en 2015, malgré les protestations des élus de la région et aucune somme n'a été prévue pour compléter le tronçon.

Le CCIRN a obtenu une rencontre à cet effet avec le nouveau ministre des Transports, Jacques Daoust, le 7 avril dernier.

Le ministre a précisé à la délégation, dont faisait partie le maire de Rimouski, Éric Forest, que le projet avait été momentanément mis de côté, mais pas abandonné. En fait, le ministère réintégrera le prolongement de la 20 lorsque les parties se seront entendues sur un tracé.

Québec devrait déposer un tracé optimal au cours des prochaines semaines et voir à la formation d'un comité de travail pour obtenir un consensus.

De bonnes nouvelles pour Val-Brillant

Le ministère des Transports entreprendra aussi la reconstruction de la route 132 à Val-Brillant, un dossier qui piétine depuis de nombreuses années. L'ensemble des travaux dans ce secteur ont été évalués à plus d'une trentaine de millions de dollars. La somme sera investie sur trois ans. 

Le chantier avait été retiré de la dernière programmation des travaux du ministère ce qu'avait dénoncé avec vigueur, au cours des derniers mois, les élus de Val-Brillant. 

C'est le CN qui va commencer à faire la voie de contournement, explique le maire de Val-Brillant, Jacques Pelletier. « Présentement, le ministère finalise l'entente avec le CN, il finalise les plans, l'expropriation des gens se fera au cours de l'année », précise M. Pelletier.

Selon le maire, cela fait plus de 40 ans que la population attend que cette portion de la route soit modifiée.

Moins d'argent

Lors de l'annonce du montant total des investissements, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, jugeait que les investissements dans le réseau routier du Bas-Saint-Laurent étaient insufisants, et ce, pour une troisième année consécutive.  

Le député soulignait que le montant des investissements pour 2016-2018 était inférieur de 50,4 % par rapport à celui de 2013-2015.

Il ajoutait que cette baisse avait clairement des conséquences sur le développement et l'entretien de la voirie dans la région 

En annonçant le détail de ces travaux, le ministre Jean D'Amour a pris de les inscrire dans le contexte du redressement des finances publiques et de la recherche de l'équilibre budgétaire de son gouvernement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine