Retour

Investiture du PQ dans René-Lévesque : les membres choisissent Martin Ouellet

Au terme d'une course à l'investiture remplie de rebondissements, les membres du Parti québécois (PQ) ont choisi le directeur-général de la Société d'aide au développement de la collectivité de Manicouagan, Martin Ouellet, pour les représenter lors de l'élection partielle du 9 novembre dans la circonscription de René-Lévesque.

Un texte de Katy Larouche

Martin Ouellet a récolté l'appui d'une majorité importante de membres du PQ dans la circonscription. Ce sont 159 voix sur 207 qui lui ont été concédées.

Lors de son discours de victoire, le candidat n'a pas manqué de lancer quelques flèches à ses opposants des autres partis politiques.

Il dit vouloir faire de la justice sociale, du développement des régions et de la protection de l'environnement ses chevaux de batailles.

L'assemblée d'investiture qui a débuté à 13 h à l'hôtel Hauterive à Baie-Comeau opposait Martin Ouellet au conseiller pédagogique, Yves Montigny.

Pour sa part, l'agente de planification au Centre intégré de santé et de services sociaux, Marie-Claude Ouellet, s'était retirée de la course samedi, peu avant le début de l'assemblée. Elle n'avait pas réussi à amasser à temps le nombre requis de signatures d'appuis pour officialiser sa candidature.

L'exécutif local du PQ, ainsi que le député sortant, Marjolain Dufour, avaient donné leur appui à Martin Ouellet la semaine dernière. Selon eux, la connaissance du milieu et de l'économie de Martin Ouellet dans le contexte actuel, de même que ses qualités personnelles, font de lui le meilleur candidat pour représenter la circonscription.

De son côté, l'aspirant candidat, Yves Montigny, avait décidé de revenir dans la course quelques jours seulement après s'être rangé derrière le choix de l'exécutif local.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine