Retour

IOC maintient le cap malgré la faiblesse du prix du fer

À l'occasion d'un dîner organisé jeudi par la Chambre de commerce de Sept-Îles, la minière IOC a affirmé vouloir réduire ses coûts de production sans effectuer de mises à pied en 2016.

La compagnie souhaite augmenter sa production cette année pour atteindre 23 millions de tonnes de minerai.

Cependant, la diminution du prix du fer au-dessous des 50 dollars la tonne contraint IOC à réduire ses coûts de production de 90 millions de dollars en 2016.

Selon le président de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Marc Brouillette, cette nouvelle vient rassurer les PME de la région qui font affaire avec IOC.

« On a un grand donneur d'ouvrage qui nous annonce qu'il est prêt à se battre et qui s'est doté d'un plan d'action, il sait où il s'en va », souligne-t-il.

Le siège social à Sept-Îles

IOC semble déterminée à assurer la pérennité de ses installations de Sept-Îles et de Labrador City, si bien que le président et les vice-présidents de l'entreprise ont élu domicile sur la Côte-Nord.

« Je pense que c'est un message clair pour la communauté de Sept-Îles et du Labrador comme quoi on veut une présence dans la communauté », indique Louis Cyrenne.

Des projets d'envergure sont dans la ligne de mire de la minière, notamment la construction de la mine Wabush-3, près de Labrador City.

Avec les informations de Katy Larouche. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine