Retour

Jean D'Amour accusé de museler les élus municipaux

Les députés péquistes de l'Est du Québec accusent le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Jean D'Amour de museler les élus municipaux.

« Autoritaire » et « méprisant », les députés du Parti québécois ne mâchent pas leur mot pour qualifier le ministre D'Amour.

Ils soutiennent que Jean D'Amour empêche certains dossiers de bien cheminer, et ce pour des raisons partisanes.

Les députés de Gaspé et de Bonaventure, Gaétan Lelièvre et Sylvain Roy, vont jusqu'à accuser le ministre de dicter aux maires et préfets comment agir. Ils affirment avoir reçu des plaintes d'élus qui souhaitent garder l'anonymat. Sylvain Roy parle même de menaces : « Il utilise le chantage pour arriver à ses fins pour empêcher les gens de réagir et de critiquer sa conduite. »

Les députés péquistes demandent au premier ministre de nommer un nouveau responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Les Îles.

Il a été impossible de joindre le ministre Jean D'Amour.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, répond par courriel qu'il ne va pas commenter cette sortie des députés péquistes. De son côté, le maire de Grande-Rivière, Bernard Stevens, affirme entretenir une bonne relation avec le ministre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine