Retour

Jérémy Boileau pourra récupérer le panache du « monstre de Matane »

Le chasseur qui a abattu « le monstre de Matane » pourra récupérer son panache de 60 pointes. Jérémy Boileau vient d'obtenir gain de cause en Cour supérieure après des années de procédures judiciaires.

Le tribunal conclut que le guide de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) l'a mal renseigné sur la bête qu'il venait d'atteindre lors d'une partie de chasse à l'automne 2011.

Le guide professionnel embauché par le groupe de chasseurs avait mentionné le caractère « atypique » du panache de 60 pointes, mais Claude Lavoie avait par la suite suggéré aux chasseurs d'abandonner les recherches puisque trop de temps s'était écoulé et que la qualité de la viande en souffrirait.

Deux jours plus tard, le guide a retrouvé l'animal mort et son panache de 60 pointes sans jamais le remettre à Jérémy Boileau.

« Le guide n'a fait qu'effleurer le sujet et n'a pas agi avec professionnalisme », conclut le juge Claude C. Bellavance au sujet du panache exceptionnel de l'animal.

« S'il avait reçu la bonne information de son guide, le demandeur aurait très certainement poursuivi les recherches de l'orignal blessé, quitte à employer des moyens exceptionnels justifiés dans les circonstances », ajoute le magistrat dans sa décision rendue par écrit.

Le panache entreposé dans les locaux de la SÉPAQ à Matane sera donc remis à Jérémy Boileau. La valeur du trophée est estimée par certains experts à plus de 300 000 dollars.

La SÉPAQ devra également verser 10 000 dollars en dommages au chasseur lésé.

Plus d'articles

Commentaires