Les Matanais ont choisi de faire confiance au maire sortant de Matane, Jérôme Landry, pour un second mandat.

Un texte de Brigitte Dubé

Il a été réélu avec 3251 voix. Son adversaire, Jean-Claude Harrisson, a obtenu 1677 voix. Jérôme Landry a donc récolté près de 66 % des voix.

À sa première élection, Jérôme Landry l'avait emporté avec 2269 voix, presque 43 % des suffrages, avec une faible majorité de 339 voix de plus que sa principale rivale, France Caron. Un peu moins de 45 % des électeurs matanais s’étaient rendus aux urnes, ce qui est 10 % de moins qu'à l'élection de 2009. Il avait pris la relève du maire Claude Canuel.

M. Landry se dit heureux de cette majorité. « Ce qui est remarquable, c’est l’équipe qui change avec cinq nouveaux conseillers. Nous avons une jeune femme de 23 ans. Ça va créer une dynamique très différente. »

Les défis sont nombreux pour Jérôme Landry, qui a promis de poursuivre la revitalisation du centre-ville. Il souhaite aussi redynamiser l’économie locale en attirant de nouvelles entreprises et en développant une culture entrepreneuriale. Il estime cependant que le manque de main-d’œuvre pour les entreprises existantes est préoccupant.

L’avenir du port de mer, lié aux promesses de la Stratégie maritime du Québec et à la volonté d'Ottawa de le remettre à niveau, figure aussi parmi ses priorités, tout comme le dossier de la revalorisation du site de l’ancienne cartonnerie RockTenn.

Plus d'articles