Retour

Journée Défi 100 % local : les Québécois invités à célébrer la richesse de leur terroir

Des Québécois de toutes les régions participent samedi à une première journée du Défi 100 % local. L'initiative d'inviter les gens à consommer exclusivement des produits locaux a été lancée aux Îles-de-la-Madeleine où deux familles relèvent ce défi du 20 août au 20 septembre.

Un texte de Joane Bérubé

Simon Beaubien, chargé de projet en tourisme gourmand aux Îles-de-la-Madeleine, a réalisé le Défi 100 % local durant un mois l'an dernier. Cette année, une autre famille madelinienne, un couple et deux enfants, s'est jointe à l'expérience.

C'est de cette seconde expérience qu'est venue l'idée de lancer une journée, durant la période des récoltes, le 17 septembre, où tous les Madelinots seraient invités à cuisiner un repas exclusivement avec leurs produits locaux.

Et puis, raconte Simon Beaubien, le concept a grandi : « Pourquoi ne pas ouvrir la porte aux Îles, mais aussi en même temps lancer l'invitation pour que les gens puissent voir ce qui pousse dans leur région et puissent le mettre en valeur le temps d'une journée? »

Les premières réponses sont surtout venues des Îles et de la Gaspésie. Ainsi, en Gaspésie, ils seront une vingtaine de personnes à cuisiner avec des produits locaux aujourd'hui tandis qu'aux Îles, près d'une cinquantaine de Madelinots mangeront des produits bien de chez eux.

Mais avec un total de plus de 150 participants, le Défi a attiré des gens en provenance de l'Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière, de Montréal, de Québec, du Bas-Saint-Laurent, du Nord-du-Québec et de Chaudière-Appalaches. Le Défi 100 % local a même des adeptes outremer, en France, puisque deux Bretons sont aussi de la partie.

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles a même devancé l'événement en tenant, vendredi, un dîner 100 % local sur son campus des Îles-de-la-Madeleine. Plus de 70 étudiants et membres du personnel ont mangé madelinot, hier midi.

Il s'agit d'une excellente réponse pour une première expérience, commente Simon Beaubien qui avoue avoir lancé l'idée de manière un peu improvisée. Les gens peuvent suivre le défi sur la page Facebook de l'événement et les participants sont invités à y publier des photos de leurs repas.

Expérience positive

Quant au défi Je mange 100 % local durant un mois, le résultat s'avère très concluant.

Cette semaine, les familles ont reçu des melons et des cantaloups récoltés aux Îles, ce qui a été très apprécié. À part un verre de vin de temps à autre, il ne manque pas grand-chose, indique Simon Beaubien.

Le Défi 100 % local se termine lundi.

Plus d'articles

Commentaires