Retour

L'aéroport est au cœur des espoirs de développement à Sainte-Anne-des-Monts

La Ville de Sainte-Anne-des-Monts vient de conclure une entente de 10 ans avec la Société de protection des forêts contre les insectes et les maladies (SOPFIM), pour que l'aéroport soit sa base d'opérations. D'autres projets axés autour de cette infrastructure et du parc de la Gaspésie sont aussi dans les plans.

Sainte-Anne-des-Monts tente de se relever du contexte économique difficile. On y voit de nouveaux commerces et de nouvelles maisons.

La municipalité se retrousse les manches et tente de trouver des projets pour se développer et l'aéroport est au coeur des réflexions. Pour la SOPFIM, qui tente de maîtriser l'épidémie de la tordeuse de bourgeon de l'épinette en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent, l'emplacement est stratégique.

Des travaux avantageux pour la Ville

La SOPFIM effectue des travaux pour 325 000 dollars à l'aéroport, ce qui réjouit la municipalité. Le directeur général de la Ville prévoit que les activités de la SOPFIM vont créer un certain achalandage et entrainer des retombées économiques.


D'autres projets

La ville souhaite également développer des partenariats avec la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ). « La SEPAQ a fait des tests, comme noliser des avions, offrir des forfaits avion vers le parc de la Gaspésie ou encore avion et auberge en montagne, précise Martin Richard. Ce sont des choses qu'on caresse, qu'on désire développer avec eux. »

La ville souhaite également moderniser sa piste d'atterrissage, notamment pour pouvoir accueillir le dernier modèle d'avion-hôpital.

D'après un reportage d'Élise Thivierge

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine