Retour

L'anglais stagne à Rimouski et Rivière-du-Loup

Le nombre de personnes dont la langue maternelle est l'anglais n'est finalement pas en hausse à Rimouski et Rivière-du-Loup. Les données corrigées du recensement de Statistique Canada font plutôt état d'une stagnation de la population anglophone.

Un texte d’Édith Drouin

Les données publiées par Statistique Canada au début du mois indiquaient une hausse de plus de 160 % de la population de langue anglaise à Rimouski et Rivière-du-Loup.

L’agence a toutefois corrigé le tir cette semaine, en publiant de nouvelles données qui font plutôt état d’une stagnation.

Les statistiques semblent montrer une faible augmentation de la population anglaise à Rimouski et Rivière-du-Loup.

Jean-François Lepage précise toutefois que la population a stagné et que les faibles variations observées sont causées par l’arrondissement aléatoire pratiqué par Statistique Canada pour protéger la confidentialité des répondants.

Les langues immigrantes en hausse

Le nombre de personnes qui ont indiqué avoir une autre langue maternelle que l’anglais et le français à Rimouski a bondi de 400 en 2011 à 500 en 2016. Selon M. Lepage, ces langues tierces seraient principalement des langues immigrantes.

Alors que la progression des langues immigrantes se concentrait auparavant dans les grands centres, elle s’observe maintenant dans les villes moins populeuses.

L’analyste explique toutefois qu’il est encore trop tôt pour parler d’une tendance. Le nombre de personnes qui ont indiqué avoir une langue maternelle tierce a d’ailleurs stagné à Rivière-du-Loup, en passant de 140 en 2011 à 150 en 2016.

Les données incluses dans cet article comprennent les réponses des répondants qui ont coché plus d’une langue maternelle dans le questionnaire du recensement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine