Retour

L'anguille d'Amérique, bientôt une espèce en péril? 

Pêches et Océans Canada mène des consultations jusqu'au 18 mars pour décider si l'anguille d'Amérique sera ajoutée à la liste des espèces en péril.

En 2012, le Comité sur la situation des espèces en péril du Canada (COSEPAC) a octroyé le statut d'espèce menacée à ce poisson qui peuple plusieurs affluents du Saint-Laurent, y compris le fleuve lui-même.

Selon le COSEPAC, l'anguille est menacée, entre autres, par les contaminants, les turbines des centrales hydroélectriques et les changements climatiques.

Si Pêches et Océans Canada ajoute l'anguille à la liste des espèces menacées, la pêche sera plus encadrée. L'habitat jugé essentiel de l'anguille sera aussi protégé.

Les anguilles font encore l'objet d'une pêche, même si elle n'est pas aussi intensive qu'au siècle dernier. Au Bas-Saint-Laurent, elle est l'espèce dont l'exploitation est la plus importante, selon le ministère québécois du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Dans la région, 64 détenteurs de permis capturent chaque année entre 110 et 130 tonnes d'anguille, dont la pêche est écoulée principalement en Europe du Nord.

Le ministère québécois estime que 250 personnes tirent un revenu de cette pêche. L'exploitation est majoritairement concentrée dans les MRC de Kamouraska et de Rivière-du-Loup.

Avec les informations de Michel-Félix Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine