Après avoir passé 17 ans à faire bouillir l'eau avant de la consommer, la population de La Martre pourrait voir la fin de son infortune en 2017.

Un texte de Joane BérubéDes travaux estimés à un peu plus de 6 millions de dollars pourraient enfin s’amorcer cette année.

Cet été, une source a finalement été repérée après 16 ans de recherches infructueuses pour trouver un puits adéquat.

Ça fait 17 ans que les gens achètent de l’eau embouteillée, c’était le temps qui se passe de quoi!

Yves Sohier, maire de La Martre

Le village pensait bien avoir trouvé son compte en 2015 avec le puits no 8 et avait préparé plans et devis ainsi que son montage financier.

Toutefois, La Martre a finalement dû reprendre son bâton de sourcier au printemps 2016 lorsque des tests ont démontré que le débit du puits était insuffisant durant l’hiver pour approvisionner la population.

Au fil des ans, 22 puits ont été creusés en vain à La Martre. La Municipalité a finalement trouvé en forant trois puits supplémentaires à 2 kilomètres du village, près de la rivière. « Et dans les trois puits, il y avait de l’eau en quantité industrielle, on parle de plus de 50 gallons/minute, et de très bonne qualité » indique le maire Yves Sohier.

Travaux à l'automne

La Municipalité prépare actuellement les plans et devis afin de lancer les travaux à l’automne. « Le dossier avait été fait pour puiser l’eau en haut de la montagne, là, on va prendre l’eau en bas, près de la rivière, il faut refaire les calculs », explique Yves Sohier.

Le financement des installations a déjà été garanti par le gouvernement qui paiera plus de 90 % de la facture.

La Municipalité entend emprunter entre 500 000 $ et 600 000 $ pour compléter le financement ce qui inclura l’installation de bornes-fontaines. Le maire estime que sa population sera en mesure d’assumer cette facture. « On est un des villages, parmi les moins endettés de la Haute-Gaspésie. On parle de 3 % d’endettement », précise Yves Sohier.

Le maire fait aussi valoir que l’installation des bornes fontaines permettra aux propriétaires de maison de réduire leur facture d’assurance-habitation. « La taxe d’eau va augmenter, admet le maire, mais avec un peu de chance on va équilibrer les choses. »

Si tout va comme prévu, Yves Sohier, qui a été élu il y a trois ans, réalisera ainsi sa principale promesse électorale en 2017. Fort de succès et avec d’autres projets en tête, dont celui d’une station d’essence, le maire Sohier entend solliciter un autre mandat en novembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine