Retour

L'archevêque de Rimouski souhaite que la cathédrale ne soit pas exclusivement un lieu de culte

L'archevêque de Rimouski, Monseigneur Denis Grondin, souhaite offrir une vocation plus large à la cathédrale de Rimouski, et ne pas limiter celle-ci au culte.

Un texte de Julie Tremblay

L'archevêque s'est dit surpris de la décision du comité Cathédrale 1862, qui a recommandé la semaine dernière que la cathédrale soit préservée uniquement comme lieu de culte. Il affirme se fier à la recommandation qui lui a été faite, mais il reconnaît avoir été emballé par le projet de transformer la cathédrale en complexe culturel :

Monseigneur Grondin a ajouté que la culture est pour lui « un moyen de rehausser la dignité humaine » et qu'il lui a fallu accepter, en quelque sorte, de laisser l'aspect culturel de côté.

Élargir la vocation de la cathédrale

Monseigneur Grondin affirme que dans le diocèse, il y a deux fois plus de places que ce dont la communauté a besoin pour faire des célébrations religieuses. Il croit que si la cathédrale demeure ouverte, il se peut que d'autres églises doivent fermer leurs portes.

Il ajoute cependant que même si la cathédrale recommancera à être utilisée comme lieu de culte, il faudra élargir sa vocation afin que davantage de personnes puissent la fréquenter.

L'archevêque affirme qu'il rencontrera prochainement les membres du comité Cathédrale 2016 afin de définir plus précisément ce qui sera fait avec la cathédrale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine