Retour

L'arrivée de Trump inquiète les leaders de l'industrie touristique

Une centaine de leaders de l'industrie touristique du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord sont réunis à Rimouski pour développer des stratégies afin d'attirer davantage de touristes étrangers. Évidemment, l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis s'est invitée dans les discussions.

Fondé en 1997, l'organisme de promotion Le Québec maritime regroupe 200 entreprises touristiques issues des trois grandes régions de l'Est du Québec. À tous les deux ans, l'organisme tient son assemblée générale pour faire le point sur les nouvelles tendances dans le marché touristique.

Les résultats de l'élection présidentielle américaine n'étaient pas à l'ordre du jour, mais le sujet s'est imposé de lui-même dans les couloirs de l'Hôtel Rimouski, où se tient l'événement. Le sentiment général est qu'il trop tôt pour dire si cette élection aura un impact positif ou négatif sur l'affluence dans nos régions des touristes américains.

Le président de Québec Maritime, Alexander Reford, reste quant à lui optimiste. « On ne voit pas de nuages à l'horizon, à moins qu'il y ait une crise économique qui suive l'élection de Donald Trump. Parce que le tourisme est très dépendant de la condition économique autour de nous. Notre dollar demeure faible comparé au dollar américain. Le prix de l'essence demeure aussi raisonnable par rapport à d'autres destinations », précise-t-il.

Environ 20 % de la clientèle touristique du Québec maritime est constituée de résidents hors-Québec. Ce sont 250 000 personnes qui laissent plus de 100 millions de dollars dans l'économie. Il s'agit surtout de touristes du Canada anglais, des États-Unis et de l'Europe francophone.

L'association veut consolider ces marchés, mais elle veut également en percer de nouveaux, aussi loin que le Mexique et la Chine. Le défi sera grand, mais pas impossible selon le président Redford, qui note qu'une trentaine de groupes de touristes chinois ont visité le Québec maritime l'été dernier.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles