Retour

L'art et la philosophie des jardins dans un documentaire

Le réalisateur Sébastien Chabot était de passage samedi aux Jardins de Métis pour présenter son documentaire Le Jardinier, un film qui retrace le rapport très particulier qu'entretenait l'horticulteur Frank Cabot avec les Jardins des Quatre-Vents, près de La Malbaie.

Un texte de Laurence Gallant

Comme l'explique Sébastien Chabot, Frank Cabot était non seulement un horticulteur hors pair, mais aussi un artiste qui, pendant 35 ans, a entretenu et aménagé avec passion un terrain de huit hectares.

« Ce n'était pas quelqu'un d'ordinaire. Dans le sens que lui, il parlait à son jardin. Il avait l'impression que son jardin était plus beau, parce que les gens [allaient] le visiter », raconte le réalisateur.

Les Jardins des Quatre-Vents, ouverts au public depuis les années 1980, connaissent toujours un grand succès auprès de ses visiteurs, d'année en année.

Le réalisateur a choisi d’utiliser un format en 4K pour réaliser son documentaire : une technologie avancée permettant d’obtenir une image et des couleurs très claires, et qui rendent hommage d’autant plus à ces jardins.

« C'était aussi très important pour lui que les gens, quand ils visitent son jardin, ils ressentent des émotions. Il fallait aussi transmettre dans le film la sensorialité », affirme Sébastien Chabot.

La version courte du documentaire Le Jardinier sera rediffusée sur les ondes d'ICI Télé dans les prochaines semaines, et peut être visionnée sur Tou.tv.

Plus d'articles

Commentaires