Retour

L'art, une bouée de sauvetage pour Jacques Bujold, paralysé par l'anxiété

Il n'y a pas si longtemps, le Gaspésien Jacques Bujold était incapable de se rendre à son lieu de travail en raison de ses crises d'anxiété. Aujourd'hui, il chante en public et performe dans des fêtes d'enfants en tant que clown. L'art lui permet de surmonter son problème.

Un texte de Brigitte Dubé

D'après le reportage de Léa Beauchesne

M. Bujold décrit les symptômes qui l'empêchent de mener une vie normale.

« Transpiration excessive, serrement de la tête, ballonnements, paralysie des membres inférieurs...quand t'as plusieurs de ces éléments-là en même temps puis que t'as juste une seule idée...c'est de t'en aller de là... », confie-t-il.

« Ceux qui connaissent ça le savent », explique M. Bujold. On parle vraiment de paralysie, selon lui, de membres inférieurs, de jambes, qui ne veulent plus marcher.

« Je n'ai pas été capable de me faire à manger. " Ben voyons, tu n'avais pas une canne de soupe? " Oui...mais j'ai pas été capable de l'ouvrir... " Ben voyons donc! " J'ai pas été capable de l'ouvrir, pis je veux juste que tu me croies. »

Jacques Bujold raconte qu'il s'est retrouvé incapable de se rendre à pied chez le deuxième voisin.

C'est difficile à croire, mais la semaine dernière, il est allé faire des spectacles dans des écoles avec son personnage de clown au Nouveau-Brunswick.

Jacques Bujold se répète une chose très importante.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine