Retour

L'Auberge de montagne des Chic-Chocs fête ses 10 ans

Pour certains, elle apparaissait comme un pari impossible, mais l'Auberge de montagne des Chic-Chocs, dans la réserve faunique de Matane, a atteint ses 10 ans et a reçu plus de 10 500 visiteurs. L'établissement a amorcé sa saison d'hiver 2016 le 27 décembre.

Un texte de Brigitte Dubé

Construite en 2006 au coût de 3,6 millions de dollars, l'auberge est perchée à 615 mètres d'altitude dans un lieu qui est resté sauvage. Cet établissement classé 4 étoiles est unique dans l'Est du Canada.

L'auberge de 18 chambres fait face à trois sommets de plus de 1000 mètres : les monts Coleman, Matawees et Collins.

L'hiver dernier, le taux d'occupation a été de 86 %, selon le directeur général de l'auberge, Guy Laroche. « C'est excellent dans notre domaine, compte tenu de l'éloignement », estime-t-il.

M. Laroche précise que 53 % de la clientèle de l'auberge provient de la région de Montréal, mais que les Gaspésiens se manifestent de plus en plus.

Il est possible d'y pratiquer le ski hors-piste, la randonnée en raquettes et le ski Hok (hybride entre le ski de descente et la raquette). « Contrairement à ce que les gens pensent, il n'est pas nécessaire d'être un skieur extrême pour profiter de notre terrain de jeu de 60 kilomètres carrés », explique le directeur.

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), qui est propriétaire de l'auberge, prévoit effectuer des investissements d'un demi-million de dollars afin d'améliorer le bilan énergétique du bâtiment, avec l'installation de panneaux solaires et d'éclairage DEL. L'auberge participe au programme de reconnaissance en développement durable.

Écouter l'entrevue réalisée par Sylvie Aubut à l'émission « Au coeur du monde » 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine