Des jeunes en provenance de Montréal et de Québec vont débarquer à Rimouski pour la Journée carrières qui se tiendra mercredi à l'Université du Québec à Rimouski. Ils seront transportés dans un autobus nolisé pour l'occasion par le Carrefour jeunesse-emploi Rimouski-Neigette et Accueil et Intégration Bas-Saint-Laurent.

Un texte de Richard Lavoie

L'autobus de l'emploi est en fait une initiative qui a déjà fait ses preuves en 2009 dans le cadre du Salon de l'emploi de l'époque.

« Cela avait été vraiment un succès », se souvient l'agent de migration pour Place aux jeunes, Martin Poirier. Malheureusement, par la suite, la formule des salons de l'emploi n'avait pas été reconduite. »

Il était donc important pour les organisateurs de reprendre l'expérience pour cette journée de recrutement qui devrait réunir de 35 à 40 employeurs à la recherche de candidats.

L'importance de l'attractivité

Cette initiative marquera la fin de l'entente de six ans sur l'attractivité qui liait la région avec la Conférence régionale des élus. Pour le moment, rien n'assure qu'une telle entente sera renouvelée.

« On espère qu'avec la fin de la CRE, il y aura des acteurs de la région qui vont récupérer cette idée de l'attractivité », précise Martin Poirier.

Les huit MRC du Bas-Saint-Laurent ont déjà signifié que toute la question du recrutement de travailleurs demeurait une priorité sur laquelle il fallait miser.

« De quelle façon ça va se décliner, ben là on n'a pas de nouvelles », déplore la directrice du Carrefour jeunesse-emploi, Marie-Claude Lapierre.

Plus d'articles