Retour

L'avenir du train touristique pourrait se jouer au budget provincial

S'il n'y a pas d'argent pour sécuriser le rail entre Percé et Gaspé jeudi, lors du dépôt du budget du gouvernement du Québec, la Société de chemin de fer de la Gaspésie pourrait donner une autre vocation au train touristique L'Amiral.

Un texte de Jean-François DeschênesTwitterCourriel

Des travaux de plus de trois millions de dollars sont nécessaires, notamment pour sécuriser le pont d'Haldimand.

Si l'enveloppe n'est pas incluse dans le budget, la Société songe à rapatrier le train touristique l'Amiral dans la Baie-des-Chaleurs. Ce train est un outil important pour attirer des navires de croisières en Gaspésie. Le problème, c'est qu'il est arrêté depuis un bon moment en raison de l'état du rail.

Le directeur de la Société, Luc Lévesque, refuse de le laisser inactif plus longtemps.

Le député péquiste de Gaspé, Gaétan Lelièvre, doute que la solution soit de déménager le train.

Autres attentes

Parmi les autres attentes de la région dans troisième budget Leitão, il y a par exemple, la promenade touristique de Percé sérieusement endommagée par les grandes marées, le projet de gaz liquéfié à Gaspé, celui de l'agrandissement de la cale sèche de Verreault navigation aux Méchins et le financement du musée scientifique Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts, qui menace de fermer ses portes.

Sans oublier tous les organismes qui dépendaient du financement de la Conférence régionale des élus, comme Avalanche Québec en Haute-Gaspésie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine