L'église de Sainte-Agnès à Rimouski est mise en vente.

Un texte de Sébastien Desrosiers

La Fabrique Saint-Germain-de-Rimouski a obtenu l'autorisation de l'Archevêque du diocèse de Rimouski, Mgr Denis Grondin, afin de procéder à la vente de l'église construite en 1957. La décision de la fermer, annoncée en novembre dernier, s'explique par la diminution constante du nombre de paroissiens et l'augmentation, elle aussi constante, des coûts d'entretien et de réparation.

« On a réfléchi longuement avant de prendre la décision, assure le président du conseil de la Fabrique Saint-Germain-de-Rimouski, Normand Lavoie. Au départ, notre proposition c'était la vente de Sainte-Agnés puis de l'église et du presbytère de Sacré-Coeur. [...] On a fait un effort de rationalisation, mais les états financiers vont sortir prochainement, on est dans un déficit d'environ 90 000 $ ces dernières années. »

Trois autres églises du diocèse avaient subi le même sort en 2008.

Les personnes intéressées à l'achat du bâtiment peuvent faire une offre à l'Assemblée de la fabrique. L'évaluation municipale fixe la valeur de l'église à 3,5 millions de dollars. La Fabrique n'émet pas de restriction sur un éventuel projet de conversion, mais la nouvelle vocation ne doit pas « entrer en conflit » avec la vocation du diocèse de Rimouski.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards