Retour

L'emplacement d'un nouvel aréna au centre-ville de Gaspé se précise

Le garage industriel, qui abrite la flotte de camions, a été construit dans les années 50. Il est situé près de deux écoles, ce qui pose des questions de sécurité depuis longtemps.

Le projet de déménager le centre dans le parc industriel des Augustines permettrait à la Ville de construire un nouvel aréna à cet emplacement, sans être obligé de fermer les installations actuelles durant les travaux.

Le chantier pourrait s’étendre sur deux ans.

Le maire Daniel Côté souligne qu’il n’y a pas beaucoup de terrains adéquats au centre-ville. « Si on prenait le terrain actuel, dit-il, il faudrait démolir. Un an de démolition minimum et la construction d'une nouvelle infrastructure, donc on serait trois ans sans aréna à Gaspé, c'est impensable. »

La construction du nouvel aréna pourrait commencer en 2019, dès que les terrains de Transports Québec seront disponibles.

Installations désuètes

L'aréna Luc-Germain fêtera son 50e anniversaire en 2018. Les vestiaires des joueurs sont situés au sous-sol et il n'y a pas d'accès d'urgence à proximité en cas d'incendie. De plus, le système de réfrigération au fréon de l’aréna sera interdit dans moins de quatre ans.

La possibilité que soit construit un nouvel aréna réjouit l'Association de hockey mineur de Gaspé. La présidente Nicole Francoeur estime que cela permettra d’aménager des espaces mieux adaptés.

De plus, ajoute-t-elle, la glace de l’aréna actuel n’est pas toujours en bon état. « À la fin de l'année, on va avoir la Coupe Desjardins ici à Gaspé, c'est en avril, il ne faut pas qu'il fasse trop chaud à l'extérieur pour qu'on puisse garder notre glace en ordre. »

Un nouvel aréna au centre-ville de Gaspé ne remettra pas en question l’utilisation de l’aréna situé dans le secteur Rivière-du-Renard, assure le maire Côté.

Il n'est pas question de passer à une seule infrastructure au centre-ville. Le territoire est trop grand.

Daniel Côté, maire de Gaspé

Selon les propositions de la population, Gaspé considérera la possibilité d’ajouter d’autres installations au futur centre sportif, comme un terrain de soccer synthétique ou une piste d’athlétisme, avant d’estimer les coûts.

Si le projet se concrétise, la démolition de l'ancien aréna libérera un vaste espace au coeur du centre-ville. Certains résidents rêvent d'y voir un espace vert. La Ville n'écarte pas l'idée d'y voir un développement commercial.

La Ville consultera la population cet hiver avant d'aller de l'avant.D'après les informations de Martin Toulgouat

Plus d'articles