Retour

L’équipe de football les Griffons du Grand-Gaspé en grande finale

Pour la première fois de leur jeune histoire, les Griffons de Gaspé atteignent la grande finale de la Ligue scolaire de football juvénile de l'Est du Québec, qui sera présentée demain samedi à Gaspé.

Ils affronteront les Guerriers de Rivière-du-Loup. Mais au-delà du résultat, les jeunes joueurs ont réalisé tout un exploit avec une fiche parfaite de sept victoires et aucune défaite.

En début d'année, personne n'imaginait les Griffons terminer au premier rang de la Ligue scolaire de football juvénile de l'Est du Québec.

Le programme de football de la polyvalente C.E. Pouliot a fait beaucoup de chemin depuis ses débuts, il y a six ans. À leur première partie, les Griffons avaient reçu une correction de 52 à 0 contre les Guerriers de Rivière-du-Loup, qu'ils affrontent en finale cette année. Cette école offre un programme sport-études en football.

Leur performance est d’autant plus méritoire, compte tenu du fait que le bassin de joueurs potentiels est beaucoup moins important que dans une ville comme Rimouski.

Il faut dire aussi que les Griffons comptent sur pas moins de 11 entraîneurs pour les encadrer et développer les stratégies de jeu. « Les autres équipes sont pas mal plus que nous autres et je ne pense pas à la base qu'on était censés avoir une saison parfaite », s’étonne le joueur Félix-Antoine Paradis.

L’entraîneur-chef Pat Drohan salue l’esprit d’équipe.

« On est vraiment tous des chums. On se soutient », confirme un autre joueur, Alex Dufresne-Tapp.

Mais bien au-delà du sport, l'objectif premier qui est d'intéresser plus de jeunes à l'école serait atteint, selon Simon Germain, enseignant en éducation physique et entraîneur de football.

« C'est sûr qu'il y a des jeunes qu'on a ciblés, qu'on croit qu'ils auraient peut-être décroché sans avoir ce sentiment d'appartenance là. Le fait de se lever le matin et d'avoir une association positive au fait que, "Ah ok, ce matin je me lève, j'ai une dure journée à l'école mais à la fin j'ai une pratique de football et j'aime ça le football. ", ça permet d’ancrer quelque chose de positif. »

Même s’il y aura beaucoup de pression sur les épaules des jeunes joueurs de Gaspé, les entraîneurs tiennent à leur passer le message suivant : peu importe le résultat, ils ont accompli, cette année, quelque chose d'exceptionnel.

D’après le reportage de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine