Retour

L’Est du Québec perd des habitants, le reste du Québec en gagne

Les régions Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord sont les seules au Québec à connaître une baisse de leur population, selon le dernier recensement de Statistique Canada. La Gaspésie est la région la plus touchée, avec une baisse de 4 % entre 2011 et 2016.

Un texte d'Édith Drouin

La population de la Côte-Nord a diminué de 2,4 %, alors que celle du Bas-Saint-Laurent a connu une chute démographique de 1,3 %. La Côte-Nord est maintenant plus peuplée que la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Pendant ce temps, des régions similaires connaissent des hausses de population, bien que modestes. Par exemple, l’Abitibi-Témiscamingue gagne 0,7 % et le Saguenay-Lac-Saint-Jean 0,5 %.

Des hausses et des baisses à l'échelle municipale

Au Bas-Saint-Laurent, certaines villes ont toutefois connu des hausses de population, comme Rimouski à 3,8 % et Rivière-du-Loup à 0,3 %. La plus grande décroissance se trouve à Mont-Joli, avec une diminution de 6,8 %.

En Gaspésie, le portrait est plus uniforme avec des diminutions dans toutes les villes de plus de 5000 habitants. Sainte-Anne-des-Monts connaît par exemple une baisse de 7,2 % et Gaspé de 3,9 %

Sur la Côte-Nord, on enregistre une baisse de 2,6 % à Baie-Comeau, de 1,1 % à Sept-Îles et une hausse de 2,2 % à Port-Cartier.

Plus d'articles