La tempête qui s'est abattue mercredi sur l'est de la province, de Québec à Gaspé en passant par la Côte-Nord, a compliqué passablement la vie des automobilistes et des camionneurs.

Fermées en tout ou en partie pendant une bonne portion de la journée, entre Lévis et Rivière-du-Loup, l'autoroute 20 et la route 132 ont été rouvertes dans les deux directions en fin d'après-midi.

La Sûreté du Québec a dénombré 120 accidents ou sorties de route, sans conséquence grave, dans les régions de Québec, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Québec n'a pas été épargnée en recevant entre 20 et 30 cm de neige. Dix autres centimètres étaient attendus en soirée.

Au plus fort des précipitations, au cours de la journée, la Ville est passée en mode « urgence tempête ». Les rafales ont atteint 75 km/h.

Dans la région de Rimouski, on estime avoir reçu 25 cm.

Le blizzard a également soufflé sur une bonne partie du sud du Québec, notamment dans Lanaudière, au Centre-du-Québec et en Mauricie.

Dans cette dernière région, il pouvait être laborieux de circuler sur les artères principales comme les autoroute 55, 20 et 40, en raison de la poudrerie.

En fin de journée, Shawinigan avait reçu 20 cm de neige, Trois-Rivières, 22 cm et le Centre-du-Québec, entre 10 et 20 cm.

Montréal relativement épargnée

Dans la région de Montréal, la neige a cessé en matinée et les accumulations se sont avérées beaucoup moins importantes que prévu avec seulement 11 cm de neige.

La Ville de Montréal a tout de même ordonné la quatrième opération de chargement de la neige sur son territoire cet hiver. L'opération commencera à 19 h dans certains arrondissements pendant que d'autres attendront à 7 h demain matin pour amorcer les travaux.

La Ville a décidé de procéder à un chargement malgré la faible neige puisque les précipitations précédentes avaient laissé une accumulation au sol en début de semaine.

« La neige ne fondra pas d'elle-même puisqu'il va faire froid jusqu'à dimanche », a déclaré la responsable de la sécurité publique de la Ville, Anie Samson, en entrevue à ICI Radio-Canada. « Il y a eu des amas de glace en raison du grésil, à cause de la pluie qu'on a eue, poursuit-elle. « C'est sûr que le sol est dur, la neige est pesante et nos égouts sont recouverts de cette neige dure. »

On s'attend à un dégagement en soirée pour faire place à un jeudi ensoleillé.

L'Estrie et la Montérégie ont reçu quelque 5 mm de pluie verglaçante pour couronner cette journée de tempête.

Plus à l'est, on s'attendait à des accumulations de neige de 35 cm en Gaspésie.

Le nord du Nouveau-Brunswick a aussi été touché par ce mauvais temps. Des avertissements de tempête hivernale étaient en vigueur pour les régions de Campbellton et d'Edmundston. Une trentaine de centimètres de neige sont tombés, avec des vents forts qui produisaient de la poudrerie, réduisant grandement la visibilité.

Pendant que la neige continue de tomber sur l'Est du Québec, le système dépressionnaire qui a apporté la tempête sur le sud du Québec fera place à une masse d'air froide qui fera chuter le mercure dans l'ensemble de la province jeudi.

Des avertissements de froid extrême sont d'ailleurs en vigueur, la nuit prochaine, pour le Nord québécois, soit pour l'Abitibi-Témiscamingue, la municipalité de La Tuque et la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Rafales et poudrerie en Ontario

La tempête a aussi traversé le sud de l'Ontario, où elle a laissé 15 cm de neige.

La Police provinciale de l'Ontario a rapporté plus de 200 collisions en 24 heures sur les routes de la région de Toronto.

Plus d'articles

Commentaires