Retour

L'expertise éolienne de l'Est du Québec reconnue partout en Amérique

Lorsqu'on pense au développement éolien en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent, le nom des manufacturiers majeurs comme Marmen ou LM Wind Power vient à l'esprit. Mais il existe aussi plusieurs autres entrepreneurs qui tirent leur épingle du jeu.

Un texte de Jean-François Deschênes

La filière éolienne compte 160 entreprises au Québec. Le directeur du Créneau Accord éolien, Dave Lavoie, estime qu'une trentaine d'entre elles ont leur siège social en Gaspésie et à l'est du Bas-Saint-Laurent, ce qui joue un rôle important dans la région.

« La diminution du taux de chômage en 2011, 2012, 2013, c'est carrément à cause de l'éolien. »

Il y a par exemple...

Techeol

Techeol a le vent dans les voiles. Quatre-vingt-cinq personnes travaillent pour l'entreprise de Sayabec, dans la Vallée de la Matapédia. Elle offre des services d'opération et maintenance des parcs éoliens.

L'entreprise est présente au Canada et aux États-Unis, notamment en Alaska. Elle possède même une filiale au Mexique depuis un peu plus d'un an, dit fièrement le vice-président de Techeol, Evan Mulrooney. 

Techeol a aussi développé une technologie d'alignement de girouettes qui permet d'améliorer les performances des éoliennes. M. Mulrooney en installera près de 300, cette année.

Du cœur aux soins

Depuis deux ans et demi, la petite entreprise de Saint-Alexis-de-Matapédia offre des formations en secourisme et une de ses spécialités, c'est la formation pour le sauvetage en hauteur.

Une ancienne ambulancière, Corinne Ferragne, est à la tête de l'entreprise Du cœur aux soins, qui offre du travail à une douzaine de personnes, dont trois à temps plein.

Sa formation n'est offerte qu'au Québec présentement, mais elle aimerait exporter son savoir-faire, qu'elle dit unique au Canada.

Le Groupe Ohmega

Le groupe Oméga, de Gaspé, a reçu quatre prix lors du gala du colloque de l'industrie éolienne. 

Le PDG, Martin Boulay, a été très touché de recevoir le prix Personnalité de l'année.

« Quand j'ai commencé dans l'industrie éolienne, il y avait plein de personnalités qui poussaient cette industrie-là et je me sentais très petit et là au fil des années, c'est devenu mon industrie. »

L'entreprise, qui se spécialisait en électricité, s'est convertie en éolien. L'homme d'affaires a créé des systèmes de contrôle à distance.

Sur les 50 employés que compte l'entreprise, la moitié travaille au bureau de Gaspé aujourd'hui.

Martin Boulay ne craint pas de manquer de travail pour les prochaines années. Toutefois, il constate les problèmes que vivent les constructeurs et pour lui, il est important que le gouvernement les aider à passer à travers les prochaines années.

La filière éolienne offre de l'emploi à 5000 personnes dans la province, dont 1200 en Gaspésie et dans la MRC de la Matanie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine