Retour

L'heure est au recueillement aux Îles-de-la-Madeleine

Les Madelinots ont répondu nombreux mardi soir à l'invitation de l'abbé Claude Gosselin. Ils étaient plus de 700 à venir partager un moment de prière à l'église de Sainte-Madeleine de Havre-aux-Maison en solidarité avec les familles éprouvées par la tragédie survenue il y a une semaine. L'abbé Claude Gosselin voulait que les gens trouvent du réconfort dans ce moment difficile. 

Un texte de Jean-François Deschênes

Ce sont les premiers répondants et les pompiers qui sont entrés les premiers. Les membres de la famille Lapierre étaient aussi sur place. Tristesse, silence respectueux, l'heure était au recueillement pour les amis des victimes et pour l'ensemble de la communauté insulaire.

Cet hommage n'était que l'une des façons que les Madelinots ont choisies pour rendre hommage aux victimes et à leurs proches. Plus tôt dans la journée, à 12 h 30, les résidents ont tenu une minute de silence , pour les victimes de l'écrasement d'avion qui a tué sept personnes, dont Jean Lapierre et quatre membres de sa famille, il y a exactement une semaine. C'était une façon aussi de souligner le deuil de toute la communauté.

Les cloches ont sonné à l'église de Saint-François-Xavier du Bassin. C'est à cet endroit que les funérailles auront lieu vendredi.

Dès 12 h 30, heure approximative de la tragédie, les cloches de l'archipel ont d'abord sonné et par la suite, des gens ont arrêté leur activité. 

La radio locale a aussi souligné le moment. Les animateurs ont fait sonner le glas durant l'émission de radio.

En Gaspésie, le diocèse a demandé aux églises de la région de faire aussi sonner leurs cloches en solidarité avec les gens des îles.

La municipalité des Îles invite les Madelinots à signer un registre de condoléances cette semaine, en soutien à la famille Lapierre qui sera, par la suite, remis à la famille.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine