Retour

L'homme accusé de voies de fait sur un poupon est reconnu coupable

L'homme de 39 ans, de Rivière-du-Loup, notamment accusé de voies de fait envers son bébé de 3 mois, est reconnu coupable.

Il était de retour au palais de justice de Rivière-du-Loup mercredi, où il a reconnu sa culpabilité à six des huit chefs d'accusation qui pesaient contre lui. L'homme est accusé de harcèlement et de voies de fait sur deux autres victimes, dont l'une mineure. Les faits seraient survenus à Pohénégamook et à Rivière-du-Loup de 2003 à 2015.

Le 31 mai dernier, l'accusé a secoué son bébé de trois mois à quelques reprises alors qu'ils étaient seuls à la maison. Le poupon ne cessait de pleurer. Pris de panique, lorsqu'il s'est rendu compte que son fils semblait ne plus respirer, il dit avoir tenté de le ranimer en le secouant à nouveau alors qu'il le tenait par les bras et plus tard par les pieds. Lorsqu'il contacte le 911, vers 13h40, il déclare qu'il vient de tomber avec son bébé en le sortant du bain. Une déclaration qu'il maintiendra jusqu'à son interrogatoire devant les enquêteurs de la Sureté du Québec le 9 juin.

Devant l'énoncé des faits, l'homme de 39 ans a éclaté en sanglots. Son avocate a confirmé que son client éprouvait des regrets pour les gestes qu'il avait posés.

Les trois médecins spécialistes de l'hôpital Sainte-Justine qui ont traité le poupon ont confirmé que l'enfant gardera des séquelles cérébrales pour le reste de sa vie. D'autres séquelles pourraient également apparaitre au cours des prochaines années.

Présente, la mère dit souhaitée que son mari évite la prison et qu'il soit envoyé dans un centre de thérapie afin de régler ses problèmes d'impulsivité.

D'après les informations de Patrick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine