Retour

L'hôpital de Matane privé de tomodensitomètre pour deux mois

L'hôpital de Matane sera privé de tomodensitomètre pour deux mois, le temps d'en installer un neuf. Les travaux d'installation, l'ajustement de l'appareil et la formation du personnel prendront neuf semaines.

Entre temps, les patients sont redirigés vers le centre hospitalier de Rimouski pour subir les examens.

Selon la responsable des communications au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, Lise Chabot, l'attente vaut la peine.

« On installe un appareil neuf, qui est un investissement d'un peu plus d'un million de dollars, précise-t-elle. C'est une excellente nouvelle pour les médecins qui vont avoir un nouveau plateau technique plus intéressant et pour la population qui va pouvoir se faire traiter à la fine pointe de la technologie. »

Le retour du service d'imagerie médicale est prévu pour le 14 mars.

Le bloc opératoire et le service d'ophtalmologie seront maintenus, affirme le premier ministre

Par ailleurs, en entrevue à l'hebdomadaire L'Avantage gaspésien, le premier ministre Philippe Couillard a affirmé que le bloc opératoire et le service d'ophtalmologie de l'hôpital de Matane seront conservés.

Depuis quelque temps, les patients doivent se rendre à Rimouski pour recevoir des services en ophtalmologie. Le service a été suspendu à Matane parce qu'il manque, entre autres, 42 000 dollars pour de l'équipement et 25 000 dollars annuellement pour financier le soutien infirmier.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, demeure sceptique quant à la volonté du ministère de la Santé de maintenir tous les services actuellement disponibles.

Le député craint surtout pour le service d'orthopédie menacé, selon lui, en raison du transfert du médecin spécialiste vers Rimouski. Il remarque que le premier ministre n'en a fait aucune mention dans l'entrevue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine