Retour

L’hôpital de Matane sans anesthésiste pendant deux semaines

Les problèmes de recrutement de médecins se poursuivent à l'hôpital de Matane, qui a été privé de services de chirurgie pendant plusieurs jours lors de la période des fêtes. Cette fois, l'hôpital sera deux semaines sans anesthésiste à compter du 29 janvier.

Un texte de Joane BérubéUn médecin dépanneur qui devait assurer le service a informé le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent mardi après-midi qu'il avait accepté un autre remplacement dans une région plus isolée.

Cette situation perturbera les services de chirurgie et d'obstétrique de l'établissement. Un corridor de services sera instauré avec l'hôpital de Rimouski.

Le député de Matane, Pascal Bérubé, dénonce la situation. Il relève qu’il y a 100 kilomètres qui séparent Rimouski et Matane.

« Le corridor, dit-il, c’est la route 132 entre Matane et Rimouski, c’est ça le corridor qu’on connaît. C’est celui-là qu’on doit emprunter. J’ai même vu un cas en décembre dernier, en pleine tempête, il y avait la charrue en avant et l’ambulance suivait. Ce n’est pas totalement sécuritaire. »

Le député entend intervenir auprès du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Il rappelle que le ministre a promis que les médecins dépanneurs qui s’engagent dans un lieu ne pourraient pas se désister. « C’est exactement ce qui vient de se produire. J’aimerais que le ministre ait en tête dans ses priorités quotidiennes de trouver quelqu’un qui va venir nous desservir », commente Pascal Bérubé.

Le député souligne que « Matane, c’est Matane, ce n’est pas Rimouski. Qu’on nous donne les moyens de nous organiser et on va bien faire les choses. »

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent n’accordera pas d’entrevue sur la question, mais indique qu’il poursuit les démarches pour recruter un anesthésiste pour pourvoir aux besoins de la population de Matane.

Plus d'articles

Commentaires